My Liantis

Premiers secours au travail : comment organiser les premiers secours ?

Il peut arriver que des accidents ou des incidents se produisent sur le lieu de travail, ou que des travailleurs fassent un malaise. Les premiers secours doivent être prodigués rapidement et avec précision. Une entreprise bien préparée en vaut deux. Mais que faut-il prendre en compte ? 

Procédures

Une entreprise doit être préparée aux accidents et aux incidents afin que les victimes puissent recevoir les soins nécessaires au plus vite. Le législateur oblige les employeurs à élaborer un plan d’urgence interne décrivant entre autres les procédures de premiers secours.  

Plan d'urgence interne

Le plan d'urgence interne se fonde sur l'analyse des risques associés aux activités de l’entreprise. Le plan d'urgence détermine : 

  • qui, au sein de l'entreprise, doit être prévenu lorsque l’on constate un accident ou un incident ;  

  • de quelle manière cela doit se faire ;  

  • Comment les services d’urgence externes doivent être alertés, si nécessaire.  

Le plan d'urgence contient également les mesures prises en cas d'accidents et les dispositions en matière de premiers secours.  

Information des travailleurs

Tous les employés doivent avoir connaissance des procédures de premiers secours, des personnes désignées pour prodiguer les premiers soins, de l’endroit où se trouve l'équipement de premiers secours et du système d'alarme et de communication interne. Il est souhaitable de répéter régulièrement les instructions aux employés pour éviter les réactions de panique et les pertes de temps inutiles en cas d'accident. 

Affichage des principaux numéros d'urgence

Afin de pouvoir alerter rapidement les services spécialisés, accrochez une liste reprenant les principaux numéros d'urgence dans le local de soins ou au poste de premiers secours. Vous pouvez également afficher ces numéros à d’autres endroits stratégiques, comme le tableau d'affichage, l’intranet et les unités de production.  

Sur la liste, mentionnez les numéros d'urgence 112 (général), 100 (ambulance et pompiers) et 101 (police). Les numéros du centre anti-poison (070 245 245), du centre de brûlés de la province et du médecin à informer peuvent être utiles. 

Équipement

Sur base de l'analyse des risques, l’employeur détermine les moyens nécessaires pour organiser les premiers secours en concertation avec le conseiller en prévention-médecin du travail. Ils décident également du contenu de la trousse de premiers secours. Celle-ci contient au moins des gants jetables, du désinfectant, des compresses, du sparadrap, des pansements, des pansements compressifs stériles, des pansements triangulaires, de la gaze, de fins ciseaux en acier inoxydable et une pince à épiler, des épingles de sûreté et une couverture (isolante). La trousse ne doit pas contenir de médicaments, car les secouristes ne sont pas habilités à en administrer. 

La trousse de secours doit se trouver à un emplacement fixe. Il peut s’agir du local de soins. Chaque entreprise de plus de vingt salariés est tenue d’aménager un local de soins, sauf si l’analyse des risques démontre que ce n’est pas nécessaire. Ce local clairement identifié est situé sur le lieu de travail ou dans le voisinage immédiat de celui-ci. Il doit être grand, sûr, hygiénique, ventilé, éclairé, chauffé et accessible pour un brancard. 

Formation du personnel

De nombreuses entreprises sont tenues de former plusieurs travailleurs afin qu’ils deviennent des secouristes reconnus. Même lorsque cette obligation ne s'applique pas, il est recommandé de demander au conseiller en prévention d'organiser une formation. En cas de risques spécifiques liés, par exemple, à la manipulation de produits chimiques, une formation sur mesure peut apporter une solution. Liantis propose de tels cours de premiers soins.  

En savoir plus sur cette formation. 

Évaluation sur la base du registre des premiers secours

Dans le registre des premiers secours, le secouriste consigne quelques données essentielles sur l'accident mineur et l'assistance qu'il a prodiguée. Si les blessures liées à un accident mineur s’aggravent par la suite, vous aurez besoin des informations du registre pour déclarer l’accident à l'assurance accidents du travail. 

Le registre permet en outre d'analyser, sur base annuelle, les mesures préventives souhaitables en cas d’accidents mineurs. Vous évaluez ainsi les types d’accidents mineurs qui se produisent souvent et les mesures qui peuvent être prises. Ainsi, s’il apparaît, par exemple, que quelqu'un se coupe tous les mois, vous devez vous demander, en tant que conseiller en prévention ou employeur, comment cela se fait.  

Par exemple : L’analyse du registre des premiers secours d'une entreprise montre que, sur une année, trois personnes se sont brûlées avec la machine à café de la grande salle de réunion. C’est un signe que l’appareil doit être soumis à une recherche de défauts approfondie. 

Votre entreprise est-elle préparée à faire face à des incidents ou accidents ? Liantis vous aide dans l'organisation des premiers soins au sein de votre entreprise !

En savoir plus