My Liantis

Les mesures de température pour prévenir la COVID-19 : une bonne idée ou non ?

La fièvre est l’un des principaux symptômes de la COVID-19. D’où la question : la mesure de la température de vos travailleurs est-elle une bonne mesure de précaution ?

thermometer

Puis-je effectuer des mesures de température auprès de mes travailleurs ?

Officiellement, il vous est interdit de prendre la température de vos collaborateurs. La prise de température est en effet considérée comme une opération permettant de récolter des informations sur l’état de santé d’une personne et peut donc être assimilée à un acte médical. C’est d’autant plus le cas si cette mesure permet de déterminer l’aptitude au travail d’un collaborateur. De même, vous ne pouvez pas exiger de vos travailleurs qu’ils vous fournissent un certificat d’aptitude émis par leur médecin traitant, ou leur imposer une mise en incapacité de travail temporaire ou un arrêt maladie.

TOUTEFOIS, en cette période de crise, certains actes, comme la prise de température, peuvent être posés dans un cadre strict, inscrit dans le règlement de travail.

Pour ce faire, le règlement de travail doit être modifié dans le respect des procédures définies. Vous avez un conseil d’entreprise ? Dans ce cas, vous devez soumettre toute modification du règlement de travail à son approbation. Ce n’est pas votre cas ? En l’absence d’un conseil d’entreprise, vous devez afficher le projet de nouveau règlement de travail sur le lieu de travail. N’hésitez pas à vous renseigner auprès votre conseiller clientèle.

Cela en vaut-il la peine ? 

Il va sans dire que vous voulez offrir à vos travailleurs un lieu de travail sain et sûr. Cependant, l’organisation de prises de température nécessite un effort important. Elles ne sont par ailleurs pas toujours concluantes et elles peuvent créer un faux sentiment de sécurité.

Inutile d’un point de vue médical

Médicalement parlant, une prise de température n’est pas concluante quant à la détection du coronavirus :

  • La fièvre peut être masquée par la prise de fébrifuges (comme le paracétamol).
  • Les personnes qui n’ont pas de fièvre peuvent elles aussi transmettre le virus.
  • Toutes les personnes fiévreuses ne sont pas contaminées par le coronavirus. La fièvre peut indiquer toutes sortes d’états physiologiques, sans avoir nécessairement une signification clinique. Une légère hausse de la température corporelle peut ainsi être due à un effort physique ou à des variations nycthémérales.

Risques juridiques

Sur le plan juridique, une mesure de la température corporelle n’est pas non plus sans risques. Les services d’inspection sont vigilants.

  • Aucun fondement juridique ne permet d'imposer aux travailleurs que leur température corporelle soit mesurée à titre préventif. Le travailleur peut donc toujours refuser le test.
  • L’obtention, le traitement et la conservation de ce genre de données médicales relèvent de la législation RGPD.

Ensemble, prévenons la contamination

Que vous mesuriez ou non la température corporelle de vos travailleurs, demandez-leur de toute façon d’être vigilants par rapport aux symptômes et de contacter le cas échéant leur médecin généraliste. Soulignez toujours l’importance des mesures en vigueur concernant l’hygiène et la distanciation sociale.