My Liantis

Différence entre numéro de TVA et numéro d’entreprise

Vous avez besoin d’un numéro de TVA ?Inscrivez-vous d’abord auprès de la BCE. Votre numéro d’entreprise constitue en effet la base de votre numéro de TVA. Le guichet d’entreprises de Liantis se charge de cette formalité de A à Z pour les indépendants. Pour les sociétés, le processus est initié auprès du greffe. Ensuite, notre guichet d’entreprises prend la relève.  

Numéro d’entreprise et BCE

En tant que nouvel entrepreneur, vous demandez un numéro d’entreprise. Grâce à ce numéro, votre entreprise sera reprise dans la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), une grande base de données électronique gérée par le gouvernement et contenant les données de l’ensemble des entreprises de Belgique. 

Votre numéro de TVA correspond à votre numéro d’entreprise, précédé de « TVA BE ».Après activation, un numéro d’entreprise reçoit un statut TVA. 

btw-nummer en ondernemingsnummer

Activer un numéro de TVA

La demande d’un numéro de TVA et l’activation TVA de votre numéro d’entreprise ont lieu après l’inscription à la BCE, mais avant le début de l’activité économique. Des factures peuvent être émises directement après la demande de votre numéro de TVA. Dans l’attente de l’activation, il suffit d’inclure la mention « numéro de TVA en attente » sur votre facture. 

Si vous démarrez une entreprise individuelle, le guichet d’entreprises de Liantis organise la demande de votre numéro d’entreprise et l’activation de votre numéro de TVA.  

Si vous créez une société, le greffe du tribunal de commerce crée votre numéro d’entreprise. Vous vous rendez ensuite au guichet d’entreprises de Liantis pour l’attribution du statut commercial ou non commercial et pour compléter les données de votre entreprise dans la BCE. Une fois ces formalités remplies, l’entreprise est active et peut déployer ses activités. 

Le numéro d’entreprise vise la simplification

Votre numéro d’entreprise vous sera demandé lors de chaque contact avec les autorités publiques. Ce numéro permet à l'État de retrouver de nombreuses informations essentielles dans la BCE et simplifie de nombreuses formalités. 

C’est pourquoi, lorsque vous démarrez une entreprise commerciale, artisanale ou une profession libérale, vous êtes obligé de l’inscrire à la BCE. Cette règle s’applique tant aux personnes physiques qu’aux sociétés.