My Liantis

Assurance-décès

Dans le cas d’une assurance-décès, l’assureur verse au(x) bénéficiaire(s) un capital ou une rente annuelle en cas de décès de l’assuré avant l’échéance du contrat. Vous pouvez ainsi, en tant qu’entrepreneur, protéger financièrement votre famille si vous veniez à disparaître. 

Qu’est-ce qu’une assurance-décès ?

Vous avez beau gérer vos affaires au mieux en tant qu’indépendant, vous ne pouvez pas tout maîtriser. Le destin peut frapper à tout moment. Et si cela arrive, vous voulez épargner à vos proches des soucis financiers. L’assurance-décès peut déjà leur apporter un coup de pouce bienvenu. 

Si vous souscrivez une assurance-décès à votre nom, votre assureur versera un capital aux bénéficiaires de votre choix si vous venez à décéder avant l’échéance du contrat. Vous pouvez ainsi, en tant qu’entrepreneur, mettre votre famille financièrement à l’abri. 

Si vous optez pour cette garantie supplémentaire, vous avez le choix entre une police temporaire, une police vie entière ou une assurance solde restant dû. 

Assurance temporaire décès

Dans le cas d’une assurance temporaire décès, vous déterminez à l'avance le nombre d'années d’application de la police. Si vous venez à décéder avant la fin de cette période, votre assureur verse le capital décès. Les soutiens de famille choisissent souvent cette formule. 

Assurance-décès vie entière

Si vous souscrivez une assurance-décès vie entière, l’assureur versera quoi qu’il advienne le capital aux bénéficiaires à votre décès. Cette assurance est également parfois appelée « assurance obsèques » ou « plan de prévoyance obsèques ». Vos proches peuvent néanmoins régler bien plus que les frais de vos obsèques avec le montant versé. Ils peuvent ainsi également l’utiliser pour couvrir les droits de succession éventuels sur votre héritage. 

Assurance solde restant dû

Si vous achetez un bien immobilier à crédit, par exemple un entrepôt ou des bureaux pour votre entreprise individuelle, la banque peut exiger que vous souscriviez une assurance solde restant dû. Si vous venez à décéder avant d’avoir terminé de rembourser votre emprunt, cette assurance-décès remboursera le solde de votre dette - ou une partie de celle-ci, selon la formule pour laquelle vous aurez opté. Vos proches ne devront donc pas rembourser cet emprunt à votre place, ni vendre le bien. 

Différence entre l’assurance-décès et l’assurance-vie

L’assurance-décès est une sorte d’assurance-vie. Mais les termes ne sont pas interchangeables. 

L’assurance-décès est une assurance-vie dans le cadre de laquelle vous choisissez, en guise de garantie, de faire verser un capital prédéfini si vous décédez avant l’échéance du contrat. Vous pouvez éventuellement étendre cette assurance à une couverture en cas d’incapacité de travail, mais cela s’arrête là. Vous choisissez donc un montant fixe en contrepartie de vos primes. 

L’assurance-vie offre bien plus de latitude. Outre la possibilité de choisir des garanties en cas de décès ou d’incapacité de travail, vous pouvez par exemple aussi opter pour une exonération du paiement de la prime en cas d'incapacité de travail. Par ailleurs, vous pouvez également utiliser votre assurance-vie comme un instrument d'épargne ou de placement, avec un rendement sur le capital épargné  – par exemple via un capital de retraite complémentaire ou par le biais de placements dans des assurances de branches 21 et 23. 

Que coûte une assurance-décès ?

La prime que vous payez dépend de l’ampleur du capital assuré, de votre âge et de votre état de santé au moment où vous souscrivez la police. Votre prime peut rester identique pour toute la durée de l'assurance ou changer périodiquement. On parle alors de primes de risque. 

Avantage fiscal d'une assurance-décès

Une assurance-décès est particulièrement intéressante, parce qu’elle peut entraîner une réduction d’impôt : vous pouvez récupérer jusqu'à 30 % des primes versées. 

Convaincu ? Renseignez-vous sur l'assurance-décès de Liantis ! 

En savoir plus