My Liantis

Statut social 12 août 2020

Prolongation partielle du droit passerelle après l’été

À la suite du rebond du coronavirus, le gouvernement a revu les mesures de soutien destinées aux entrepreneurs et décidé de prolonger partiellement le droit passerelle  jusqu’après l’été. Sur quel soutien pourrez-vous prochainement encore compter en tant qu’indépendant ? En voici un aperçu.

  • Les autorités vous ont imposé d’interrompre votre activité ? Vous pouvez bénéficier du droit passerelle pour cause de fermeture obligatoire jusque fin décembre 2020, et ce, pour chaque mois où votre entreprise était fermée durant au moins un jour. À présent que les autorités locales durcissent à nouveau les mesures de sécurité sanitaire, le nombre d’indépendants à pouvoir prétendre à cette prestation augmente.
  • Si vous remplissez les conditions pour le droit passerelle de soutien à la reprise, vous pouvez compter sur une prestation jusque fin octobre 2020.
Attention Il n’est pas encore possible de demander la prestation pour septembre et les mois suivants. Nous vous informerons dès que ce sera possible.

Vous vous voyez contraint d’interrompre votre activité durant au moins sept jours consécutifs en raison de la crise ? Sachez que vous ne pourrez plus bénéficier du droit passerelle après le mois d’août. Nous ignorons actuellement les conséquences de cette décision pour les indépendants qui ne peuvent plus travailler en raison d’une quarantaine.

Que faire si vous ne pouvez prétendre au droit passerelle ou au droit passerelle de soutien à la reprise ?

Vous ne pouvez (plus) recourir au droit passerelle ou au droit passerelle de soutien à la reprise à la suite des adaptations des conditions ?

  • Vérifiez si vous êtes encore éligible à l’allocation parentale temporaire pour le mois de septembre.
  • Si vous n’arrivez pas à maintenir votre activité à flot tout au long de la période de crise, vous pouvez recourir au droit passerelle classique. Pour en bénéficier, les conditions à remplir sont cependant plus strictes.
  • Enfin, vous pouvez toujours demander un report ou une dispense de vos cotisations sociales.