My Liantis

Rémunération personnel 24 septembre 2021

Prolongation du chômage temporaire corona et du droit passerelle de crise jusqu’au 31 décembre 2021

C’est enfin officiel ! Le gouvernement fédéral a pris la décision de prolonger la procédure simplifiée de chômage temporaire pour cause de force majeure liée au coronavirus jusqu’au 31 décembre 2021. Le droit passerelle de crise est également maintenu, mais les conditions sont durcies. 

Chômage temporaire corona

Vous pouvez avoir recours à cette procédure si le chômage est lié à la crise du coronavirus.

Les règles assouplies restent inchangées. Cela signifie que :

  • vous ne devez pas communiquer le chômage temporaire pour cause de force majeure au bureau de chômage compétent de l’Office national de l’emploi (ONEM) ;
  • vous ne devez pas notifier le premier jour effectif de chômage ;
  • vous ne devez pas délivrer de cartes C3.2a ;
  • vous ne devez rien remplir dans le livre de validation.

Il vous suffit d’indiquer chaque mois le code salarial chômage pour cause de force majeure (0655) via My Liantis. Liantis introduira une déclaration auprès de l’ONEM sur la base du calcul salarial.

Vous êtes en effet tenu d’informer préalablement vos travailleurs de la période durant laquelle ils seront mis en chômage temporaire.

Droit passerelle de crise prolongé à des conditions plus strictes

Si la prolongation du droit passerelle de crise pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2021 est une certitude, le gouvernement doit encore en fixer définitivement les détails concrets.

En tout cas, il n’est plus prévu de double droit passerelle de crise. La prestation financière simple pour les indépendants confrontés à une perte de chiffre d’affaires importante est toutefois prolongée. Notez qu’à partir d’octobre, vous devrez prouver une baisse du chiffre d’affaires de 65 % au lieu de 40 % pour bénéficier d’une indemnité.

Le droit passerelle de crise pour quarantaine ou garde d’un enfant est également prolongé. Rien ne change à ce niveau.