My Liantis

Rémunération personnel 10 février 2021

Chutes de neige (imprévues) : que faire si votre travailleur n’arrive pas ou en retard au travail ?

Ceux qui peuvent télétravailler pendant ces jours de neige peuvent démarrer leur journée normalement. Par contre, pour ceux qui doivent se rendre au travail, la neige est souvent synonyme de tracas. Le risque d’embarras sur le chemin du travail est en effet réel. Que faire si l’un de vos travailleurs n’arrive pas, ou en retard, au travail ?

Quand un travailleur a-t-il droit à son salaire ?

Un travailleur a droit au paiement d'une rémunération pour les heures non prestées (salaire journalier garanti) s’il répond aux conditions suivantes :

  • il est apte au travail (au départ) ;
  • il se rend normalement à son travail, mais
  • il n’arrive pas ou trop tard au travail pour une cause indépendante de sa volonté.

Autrement dit, il doit être question d’un événement imprévu survenu sur le chemin du travail qui constitue clairement un cas de force majeure. Des chutes de neige imprévues peuvent, dans certains cas, être considérées comme tel.

Pas de salaire garanti

Les chutes de neige actuelles ne constituent cependant pas un cas de force majeure. Les médias nous avaient en effet suffisamment mis en garde ces derniers jours. Vos travailleurs pouvaient donc prévoir qu'il serait difficile d’arriver à temps au travail s’ils partaient de chez eux à l’heure habituelle. Ils auraient pu prendre des précautions (partir plus tôt, demander un jour de télétravail, emprunter les transports publics...).

Chutes de neige annoncées

En cas de chutes de neige annoncées, vos travailleurs n’ont, en principe, pas droit au salaire journalier garanti. Cela ne vous empêche cependant pas de faire preuve d’un peu de compréhension dans certains cas. Songeons par exemple à un travailleur qui a pris ses précautions en partant une heure plus tôt, mais arrive malgré tout trop tard à cause d’un embouteillage interminable.