My Liantis

Entreprendre 09 octobre 2020

Crise du coronavirus : mesures renforcées pour l'horeca

Afin de freiner la recrudescence du coronavirus, le gouvernement fédéral a instauré quelques nouvelles mesures pour le secteur de l’horeca.

Obligation de fermer dès 23 h

À partir du vendredi 9 octobre 2020, tous les débits de boissons sont tenus de fermer leurs portes au plus tard à 23 h, et ce, durant un mois. Les restaurants, par contre, peuvent rester ouverts jusqu’à 1 h.

Une distinction est opérée sur la base de l’autorisation octroyée par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), document dont les restaurants disposent. Faute de cette autorisation, l’établissement doit fermer à 23 h.

Veillez donc à modifier vos horaires pour le mois à venir si vos collaborateurs travaillent habituellement au-delà de 23 h. N’oubliez pas non plus d’intégrer les nouveaux horaires dans votre règlement de travail. Votre conseillère clientèle Liantis vous aidera à apporter les modifications nécessaires.

Fermeture totale en Région de Bruxelles-Capitale

En Région de Bruxelles-Capitale, tous les débits de boissons (y compris les salles de fêtes) sont obligés de fermer totalement à partir du 8 octobre 2020, également durant un mois. 

Les indépendants de cette Région pourront compter sur le droit passerelle de crise pour fermeture obligatoire. Les demandes ne pourront être introduites qu’à partir du 23 octobre 2020. Pour le reste du pays, nous attendons encore des informations supplémentaires. Nous ne savons pas encore si la logique valable cet été pour Anvers (heures de fermeture obligatoires qui donnaient droit à la prestation financière octroyée dans le cadre du droit passerelle) peut être appliquée dans cette situation. Nous vous informerons dès que nous en saurons plus à ce sujet.

Vers une prolongation des mesures de crise pour l’horeca ?

Quoi qu’il en soit, les organisations d’indépendants, dont l’UNIZO, ont déjà formulé une proposition de prolongation des mesures de crise. Horeca Vlaanderen a de son côté réclamé un soutien en plus des aides liées au droit passerelle de crise et au droit passerelle de soutien à la reprise. Dès que nous aurons plus de nouvelles à ce sujet, nous vous informerons.