My Liantis

Rémunération personnel 16 juin 2022

Plus d’argent pour le personnel des soins de santé

Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke a dressé le bilan de l’accord social conclu en 2020 qui prévoit 600 millions d’euros supplémentaires pour le secteur des soins. Ces investissements doivent rendre les emplois dans ce secteur plus attrayants et contribuer à combler le manque cruel de personnel qualifié. L’argent sera utilisé concrètement pour financer un nouveau modèle de fonctions, augmenter les salaires des débutants dans le secteur et ceux des infirmiers spécialisés, relever la prime de fin d’année et améliorer le bien-être.  

Nouveau modèle de fonctions

Le ministre Vandenbroucke a déjà investi 500 des 600 millions d’euros prévus dans un nouveau système de classification de fonctions, le modèle IFIC, qui permet de rémunérer les travailleurs des soins de santé sur la base de leurs compétences ou tâches plutôt qu’en fonction de leurs diplômes. Ce nouveau modèle permet ainsi aussi de mieux rémunérer les débutants dans le secteur.

Augmentation de la prime de fin d’année

Les 100 millions d’euros restants sont destinés à augmenter la prime de fin d’année pour les secteurs privé et public. Concrètement, la prime de fin d’année augmentera de 400 euros brut pour les travailleurs à temps plein et donc de 200 euros brut pour les travailleurs à mi-temps. La prime sera octroyée à partir de cette année et toujours versée au mois de décembre.

Investir dans le bien-être

Le ministre Vandenbroucke prévoit aussi des moyens supplémentaires pour le bien-être général du personnel des soins de santé dans les secteurs privés. Les travailleurs pourront désormais prendre deux jours de congé pour raisons impérieuses par an (p.ex. en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation d'un membre de la famille proche) avec maintien de leur salaire. Les services RH se voient allouer au total 7 millions d’euros pour investir davantage dans le bien-être au travail et la prévention du burn-out.  

Bonus pour les infirmiers spécialisés

En plus des moyens alloués dans le cadre de l’accord social, le Ministre prévoit un investissement structurel de 45 millions d’euros destinés aux infirmiers spécialisés, par exemple le personnel des urgences ou des soins intensifs. Selon leur niveau de formation, ces collaborateurs se verront octroyer de 833 à 2 500 euros brut supplémentaires par an. Ce montant sera versé chaque année au mois de septembre.

Nouvelle CCT

Une CCT doit encore formaliser cet accord pour le secteur privé. Nous prévoyons la signature officielle pour le 13 juin 2022. Nous vous informerons sur notre site dès que nous en saurons plus à ce sujet.