My Liantis

Amiante : de quoi devez-vous tenir compte ?

Lorsqu’elles sont inhalées, les fibres d’amiante sont dangereuses pour la santé. Or, cela se produit encore souvent. Comment, en tant qu'employeur, protéger vos travailleurs contre les risques liés à l'amiante ? Comment réaliser un inventaire d'amiante et un programme de gestion ? Liantis propose des formations et une aide pratique. 

Qu’est-ce que l’amiante ?

« Amiante » est le nom donné collectivement à six minéraux naturels (silicates) constitués de fibres microscopiques. Partout dans le monde, l’amiante a été utilisé massivement dans les applications et sous les formes les plus diverses. Ainsi, jusque dans les années 1990, il a été beaucoup utilisé dans la construction, car il s’agit d'un matériau solide, résistant à l’usure, ignifuge, isolant, résistant à l’eau et à l’acide et, qui plus est, peu coûteux.  

Les applications d’amiante agglomérées et non endommagées ne présentent aucun danger pour la santé. Le risque n’existe que lorsqu’on inhale les très fines fibres qui s’en détachent. Par exemple en cas d’incendie, ou lorsque le matériau est manipulé ou endommagé. Les fibres d’amiantes sont si minuscules qu’elles pénètrent profondément dans les poumons. On ne remarque rien au début, mais à terme, cela peut provoquer une asbestose (une forme de silicose) un mésothéliome (et plus particulièrement un cancer de la plèvre et du péritoine), un cancer du poumon ou un cancer du larynx.  

Raison pour laquelle la législation européenne interdit désormais la commercialisation et l’utilisation de matériaux contenant de l'amiante. L’amiante est néanmoins toujours très présent. 

Reconnaître l'amiante

Les différents types d’amiante peuvent être regroupés en fonction de la fermeté des fibres. Dans le cas de l'amiante non friable, les fibres sont fortement fixées les unes aux autres. L’amiante friable n’est pas aussi fermement lié, de sorte que des fibres s’en détachent rapidement. Cette forme d’amiante est beaucoup plus dangereuse que l'amiante non friable. La distinction entre amiante non friable et friable est d'une grande importance, car les mesures à prendre en vertu de la législation s’appuient sur celle-ci.  

Les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante présentent souvent une structure gaufrée ou en nid d'abeille sur une de leurs faces. Ils sont en outre souvent de couleur gris foncé. Cela étant, l’amiante ayant été utilisé dans des centaines d'applications différentes, il est impossible pour un profane d’en reconnaître toutes les formes. Faites donc appel à un expert pour dresser votre inventaire d'amiante. Vous saurez ainsi précisément quels objets sont potentiellement dangereux. 

Amiante non friable (liste exhaustive) : 

  • tous les produits en amiante-ciment tels que les plaques ondulées, les panneaux de revêtement de toitures, les tuyaux, les panneaux de portes et de fenêtres ... 

  • dalles et revêtements de sol contenant de l’amiante, dont certains vinyles ; 

  • bitumes et produits de couverture contenant de l’amiante ;  

  • joints et colmatages contenant de l’amiante à base de ciment, bitumes, matières synthétiques ou colle.  

Tous les autres produits à base d’amiante entrent dans la catégorie de l’amiante friable. Les principaux sont les suivants : 

  • panneaux de faux-plafonds contenant de l'amiante ;  

  • freins de véhicules, ascenseurs et autres installations industrielles contenant de l’amiante ;  

  • plaques de plâtre contenant de l'amiante utilisées comme cloisons de séparation ;  

  • calorifugeage de tuyaux de chauffage central, entre autres ;  

  • flocage d’amiante ;  

  • matériaux tissés et cordes contenant de l'amiante. 

Inventaire d’amiante

Les employeurs doivent protéger leurs travailleurs contre les risques d'exposition à l'amiante et dresser, pour ce faire, un inventaire d'amiante. 

L’inventaire d'amiante comprend les étapes suivantes : 

  • consulter le cahier des charges ou les spécifications ; 

  • prendre éventuellement contact avec l’architecte, l’entrepreneur, le fabricant, le fournisseur ; 

  • explorer systématiquement toutes les pièces ; 

  • faire éventuellement prélever des échantillons par un expert et les faire analyser par un laboratoire agréé ; 

  • soumettre l’inventaire d'amiante au conseiller en prévention-médecin du travail et au conseiller en prévention en charge de la sécurité au travail pour avis ; tous deux doivent joindre leur avis écrit à l’inventaire ;  

  • soumettre l'inventaire d'amiante pour information au Comité pour la prévention et la protection au travail ou, à défaut, à la représentation syndicale. Faute d’une représentation syndicale, présenter directement l’inventaire d’amiante à tout le personnel, par la voie d'une participation directe.  

  • Vous devez tenir l’inventaire d’amiante à la disposition du fonctionnaire responsable de la supervision. 

L’inventaire d’amiante est à la fois un document de travail pour l’employeur lui-même et un document d’information pour les employeurs externes qui viennent travailler sur le site. Il les informe des éventuels risques liés à l’amiante qui pourraient se poser lors de l’exécution des travaux et leur permettent de prendre les mesures de précaution qui s'imposent. 

En tant qu’employeur, vous pouvez dresser cet inventaire vous-même. Vous pouvez vous faire assister en cela par un conseiller en prévention-expert de Liantis.  

Programme de gestion de l’amiante

S’il ressort, lors de l’établissement de l’inventaire d’amiante, que de l’amiante ou des matériaux qui en contiennent sont présents dans l'entreprise, vous devez élaborer un programme de gestion. But : réduire au maximum l’exposition des travaux aux fibres d'amiante.  

Ce programme de gestion comporte :  

  1. une évaluation régulière, au moins annuelle, de l'état de l'amiante et des matériaux contenant de l'amiante par une inspection visuelle ;  

  2. les mesures de contrôle à appliquer ;  
  3. les mesures qui doivent être prises, avec une planification de travail concordante, lorsque l'amiante et les matériaux contenant de l'amiante sont en mauvais état ou sont situés dans des endroits où ils sont susceptibles d'être heurtés ou détériorés. Ces mesures peuvent être : fixer, encapsuler, réparer ou retirer.  

Les conseillers en prévention de Liantis peuvent vous assister dans la rédaction de votre programme de gestion. Pour plus d'informations, contactez votre conseiller clientèle. 

Que faire en cas d’exposition accidentelle à l’amiante ?

L’exposition professionnelle à l'amiante se produit dans des entreprises qui traitent l’amiante avec le plus grand soin et prennent toutes les mesures de sécurité nécessaires à cet égard.  

En cas d'exposition accidentelle, le danger n’avait généralement pas été anticipé. Dans ce cas, la meilleure approche réside dans une communication correcte et nuancée, assurée de préférence par le conseiller en prévention-médecin du travail. Vous devez en outre assurer le suivi des éléments suivants : 

  • Consignation et description précise de l'exposition dans les dossiers médicaux des personnes concernées 

  • Consignation et description précise de l'exposition dans le registre des travailleurs exposés à des agents cancérigènes de l’entreprise Noter la nature et la durée des travaux et de l’exposition individuelle (si possible) 

  • Information aux travailleurs, de préférence dans le cadre d’un entretien individuel 

  • Des examens médicaux (comme des radiographies) sont inutiles dans un premier temps après l’incident. De même, un suivi médical ultérieur n’est pas nécessaire. Les radiographies ultérieures n’ont pas plus de sens. Cela ne fait qu’exposer le travailleur à des rayonnements radioactifs alors que ces examens ne permettent pas de détecter d’éventuelles lésions à un stade précoce.  

Formation chez Liantis

Toute personne appelée à travailler sur de l’amiante doit avoir reçu la formation requise et suivre une formation continue annuelle. Liantis propose trois types de formation.  

Formation de base à la sécurité amiante

La formation de base à la sécurité amiante a pour but de sensibiliser les personnes susceptibles d’entrer en contact avec de l’amiante dans le cadre de leurs activités, mais sans certitude, comme le personnel d’entretien, les entreprises de rénovation, etc. Ces personnes apprennent à reconnaître l'amiante, à évaluer le danger et ce qu’elles peuvent faire, ou non.  

En savoir plus...

Enlèvement de l’amiante selon la technique de l'opération simple

Cette formation s'adresse à tous ceux qui veulent enlever des matériaux contenant de l'amiante lors de travaux de démolition et d'enlèvement simples. Vous êtes alors obligé d'assister à ce cours de huit heures, ainsi qu’à une formation complémentaire annuelle de huit heures. 

En savoir plus...

Amiante-ciment au parc à conteneurs

Formation spécifiquement destinée aux employés des parcs à conteneurs appelés à manipuler des matériaux contenant de l'amiante. 

En savoir plus...

Les travaux impliquant l'amiante requièrent une bonne préparation. Découvrez comment Liantis peut vous aider à travailler en toute sécurité !

En savoir plus